Mon style et mes engagements de psychopraticienne

Le Golden Hand Bridge à Danang au Vietnam, une allégorie parfaite de la relation d’aide décrite par Carl Rogers.

Je crois profondément à l’efficacité des méthodes que j’utilise et je consacre du temps tous les ans à me former et à faire évoluer mon modèle d’accompagnement. En tant que psychopraticienne, j’ai été étonnée d’apprendre que des travaux de recherche sur l’efficacité de la relation d’aide avaient démontré que choisir un praticien de confiance est plus important que de choisir une méthode de thérapie. 

 Mon style personnel

Vous pouvez lire sur ce blog des articles théoriques sur mon approche aussi bien que des expériences vécues avec des clients qui m’ont autorisée à les partager, dans le respect de leur anonymat. En matière de relation, je conçois mon rôle de psychopraticienne comme Carl Rogers*, père de la thérapie centrée sur la personne :

« Si je peux créer une relation caractérisée, de ma part, par :

  • une authenticité et une transparence dans lesquelles j’exprime sincèrement mes ressentis,
  • l’acceptation et la considération chaleureuse de l’autre personne en tant qu’être humain unique,
  • la capacité sensible de voir le monde de mon client comme il le voit lui-même,

Alors l’autre personne dans la relation :

  • fera l’expérience et comprendra des aspects de lui-même auxquels il n’avait pas accès précédemment,
  • se trouvera mieux intégré, plus capable de fonctionner avec lui-même et avec les autres,
  • deviendra plus semblable à la personne qu’il voudrait être,
  • aura davantage confiance en lui
  • deviendra une personne plus unique et plus authentique,
  • comprendra et acceptera mieux les autres,
  • sera capable de faire face aux problèmes de la vie d’une manière plus adéquate et plus confortable. » 

 La première séance est la plus importante pour créer une relation de confiance.

Elle permet de faire connaissance et de commencer à construire ensemble un cadre de travail commun. Pas dans les détails, mais suffisamment pour savoir si vous et moi sommes faits pour travailler ensemble. A la fin de cette rencontre, vous pouvez répondre à ces questions :  

Cécile comprend-elle ma situation, mes attentes et mes craintes ?

Est-ce que je me sens en sécurité pour aborder des sujets difficiles ?

M’a-t-elle déjà fait expérimenter son style d’accompagnement  ? Comment je me sens par rapport à ça ?

Son cadre de travail me convient-il ?

Quelles sont les prochaines étapes si nous travaillons ensemble? 

En tant que psychopraticienne,  je me pose aussi la question de savoir si je me sens capable de vous aider :  

Est-ce que je me sens en empathie avec vous, 

Est-ce que votre situation me parle,

Suis-je en mesure de répondre à vos attentes ?

 Y-a-t-il un conflit d’intérêts que je dois vous signaler ?

 Je réponds à ces questions immédiatement si possible, ou dans un délai que nous fixons ensemble. 

 

L’essentiel de la première séance de thérapie brève est consacré à co-construire notre cadre de travail.

 Nous abordons des thèmes comme :  

La confidentialité et la protection de vos données personnelles,

Votre objectif thérapeutique et les résultats minimaux que vous voulez atteindre,

La durée et le lieu des séances, les règles de report et d’annulation.

Les informations que vous voulez inclure dans notre travail (tests psychométriques, évaluations scolaires ou professionnelles, rapports médicaux,…)

Les personnes que vous souhaitez éventuellement associer à ce travail,

Vos parcours thérapeutique et. vos attentes par rapport à mon style d’accompagnement,

Le calendrier de nos premiers rendez-vous.

Pendant toute la durée de notre relation thérapeutique, je m’engage à maintenir ce cadre de travail. Je m’engage également à être transparente sur tout conflit d’intérêt et sincère dans mon évaluation de nos chances de succès.

 

A partir du deuxième rendez-vous, chaque séance commence par le débriefing de l’expérience dont nous

avons convenu la fois précédente.

C’est notre base de travail pour mesurer le chemin parcouru et continuer d’avancer. Votre engagement à réaliser ces expériences est déterminant pour l’atteinte de vos objectifs.