Coaching ou thérapie ?

Ou sortir du cadre ?

Les différences entre coaching et thérapie systémique ne sont pas celles qu’on croit. Voici un florilège des idées reçues que j’ai le plus entendues sur le sujet.

Idée reçue n°1 : le coaching est professionnel et la thérapie personnelle.

Le coaching recouvre des champs aussi divers que le sport, la nutrition, la vie amoureuse ou les performances professionnelles. Il est financé aussi bien par des entreprises que par des particuliers. Et surtout, à l’heure où le télétravail se développe et où l’on peine à ne pas regarder ses mails en vacances, la frontière entre vie pro et vie perso est de plus en plus poreuse. Sans compter qu’une maladie ou un conflit conjugal peuvent avoir aussi des répercussions sur la vie professionnelle. 

 

Idée reçue n°2 : la thérapie s’intéresse au passé, le coaching au présent. 

La psychanalyse s’intéresse au passé. Ce n’est qu’une école de psychothérapie parmi d’autres et beaucoup d’autres méthodes thérapeutiques s’intéressent à l’ici et maintenant : les thérapies comportementales, les thérapies orientées client etc. Donc attention, thérapie n’est pas synonyme de psychanalyse.
D’autre part, la plupart des approches de coaching sont des dérivés d’approches psychothérapeutiques. Le coaching psychodynamique, d’inspiration psychanalytique, s’intéresse au passé. Bref, ne cherchez pas la différence entre coaching et thérapie dans l’opposition passé / présent.

 

Idée reçue n°3 : un coach est plus loyal à l’entreprise qu’un psychopraticien qui est tenu au secret professionnel. 

Les deux professionnels  ont un devoir déontologique de servir les intérêts de leur client. Dans les deux cas, quand plusieurs personnes sont impliquées dans un accompagnement, la question de ce qui est strictement confidentiel et de ce qui est partageable se pose.

 

En bref, le coaching et la thérapie systémique :
• traitent des problématiques qui peuvent se manifester dans la vie professionnelle comme dans la vie  personnelle,
• peuvent choisir de se focaliser sur le passé ou le présent,
• posent des problèmes de confidentialité et de conflits d’intérêts dès que plusieurs personnes sont impliquées.